Coeur 600498_564917326852236_887171407_n

 

 

Btn-AvantImprimerDocument mise_en_gardeAutre

 RICHARD LaCHANCE 19 JUIN 2017

À Propos de l’Amour et de la Haine

Par Richard LaChance M.ps., Psychologue-Psychothérapeute,

Psychologue Sportif et Préparateur mental©

Québec, Québec, Canada

 

Résumé de l’article

____________________

 

Nous avons une vue « unilatérale » que ce soit à propos de l’Amour ou de la Haine.

Nous sommes toujours surpris de constater que des couples qui, pourtant, s’aimaient éperdument au départ, en viennent à s’entre-déchirer – pour ne pas dire entre-tuer, dans certains cas – lors de leur séparation.

Richard LaChance soulève, dans ce texte, une série de questions inhabituelles à propos de la question de l’Amour et de la Haine. Il y apporte, ici, sa propre compréhension de ce « curieux » phénomène qui passe inaperçu. Peut-être, est-il là, une compréhension – majeure et importante – à intégrer dans nos existences ? Pour en transformer certaines de nos pratiques tant individuelles, familiales que sociales.

_______________________________

 

Les Amis de mes Amis

Vous vous rappelez sûrement de cette comptine :

« Les Amis de mes Amis sont mes Amis.

Les Ennemis de mes Amis sont mes Ennemis.

Les Ennemis de mes Ennemis sont mes Amis. »

Est-ce qu’il se pourrait que l’Amour et la Haine se croisent de la sorte? Se chevauchant constamment « à notre insu » ? S’entrecroisant et s’entrelaçant ? Ainsi, lorsque nous rencontrons l’un – l’Amour ou la Haine -, l’autre n’est pas loin derrière ou en dessous…

Par exemple, lorsque nous observons les couples se séparer – pourtant très amoureux au départ – ils s’entre-déchirent souvent à la séparation… même, et plus encore, devant les tribunaux. Et encore, pour plusieurs couples, après une « bonne » chicane, l’Amour et la Tendresse sont au rendez-vous… comme dans un rituel… d’une coutume, même…

Se pourrait-il que l’Amour et la Haine sont en fait les deux côtés d’une même pièce de monnaie ? Et que lorsque l’Amour est au rendez-vous, la haine n’est pas loin derrière et vice versa, lorsque nous haïssons – quelqu’un ou même quelque chose – l’Amour serait, là aussi, quelque part en dessous ?

Vous avez déjà entendu des enfants dire à leurs parents maman ou papa je t’aime et en quelques secondes, d’ajouter « vivement » après une remontrance du parent : je ne t’aime plus! T’es pas fin ! Entendre par là : Je te hais… lorsque tu me dis ceci ou cela !

Est-ce qu’il n’y aurait-il pas là une vérité dite – encore une fois – explicitement de la bouche des enfants ?

Et encore, lorsqu’un enfant à bas âge, « mord » le bras de sa mère comme dans un élan « d’Amour » ! Un Amour qui serait, ici, passionnel… comme d’un Amour/Haine ?

Ceci dit, nous sommes, ici, à la porte – mieux, au cœur – d’un autre phénomène qui y paraît, à première vue, « pour le moins » bizarre et incongru : le sadomasochisme…

Est-ce que ce dernier phénomène ne serait-il pas l’expression « vraie » de la dite-pièce de monnaie : Amour/Haine, dont il est toujours question ici ?

 

Qui Bene amat, Bene castigat!

Ce faisant, nous ne sommes pas loin, non plus, de la maxime qui dit : Qui aime bien, châtie bien! (En latin : Qui bene amat, bene castigat). Ce qui voudrait dire qu’en punissant avec prudence et modération or, d’une manière « Juste » – un enfant par exemple -, on lui démontrerait ainsi notre Amour – et encore, notre Clémence. Or, que ce serait là, une preuve d’affection que d’être dur envers lui. Ceci expliquant le pourquoi que nous souhaitons « corriger ses défauts » en le punissant ainsi avec sévérité mais « justice » : pour son Bien. Le fameux « C’est pour ton Bien ! » – voir à ce propos La Pédagogie Noire – que madame Alice Miller (1923-2010) souligne à grand trait dans ses ouvrages et particulièrement dans celui du même titre… Je te punis parce que je t’Aime ! Laissant planer la « croyance » que la Souffrance » engendre le Bien et l’Amour.

C’est dire aussi que nous faisons « Souffrir » de la sorte par Amour ? Ces deux mots – Souffrance et Amour – se retrouvant bien « curieusement » dans la même phrase ?

C’est, par ailleurs, une compréhension de l’Amour qui serait plutôt d’une approche judéo-chrétienne que de juxtaposer « inéluctablement de la sorte » Souffrance et Amour. Je ne suis convaincu cependant que telle était la compréhension même de celui dont on dit que l’on s’est « inspiré » pour construire la dite-approche ?

Au contraire, je crois plutôt que l’Amour était pour Lui – Jésus -, une question de Pardon et de Clémence comme de Bienveillance plutôt que de châtiments… Allons voir pourquoi « les Hommes » en ont trituré ainsi le sens ? Était-ce ce phénomène – celui de la pièce de monnaie avec ses deux visages – dont il est question, ici, et qui serait propre à la Nature Humaine – qui en aurait « biaisé » – bien malencontreusement – le sens véritable des propos du prédicateur ? Je le crois.

Peut-être sommes-nous moins surpris de les voir ainsi aussi se juxtaposer lorsque nous comprenons que c’est là l’expression même de la même pièce de monnaie. Et que lorsque l‘un est là, l’autre s’y retrouvera forcément. Et qu’il n’y a – ou très difficilement – un Amour qui serait, lui, pur. Comme pour la Haine.  Tels sont les meurtres passionnels.

Était-ce cet « indivisible » fait – humainement parlant – de l’Amour et de la Haine qui coucheraient – littéralement – toujours, dans le même lit, en définitive ? Bien que nous souhaiterions un Amour Pur ? Qu’aussitôt que nous approchons l’Amour, la Haine se profilera autour… Or, qu’il nous est « quasi-impossible » d’Aimer d’un Amour qui serait véritable et pur ? Extirpé de la Souffrance… C’est-à-dire exempt de Haine…  comme nous croyons le concevoir, initialement au départ, la plupart du temps. D’autant lorsque nous disons à notre Amoureux ou Amoureuse : Je t’Aime ! Loin de nous de penser que derrière nos propos prononcés, se profilerait la Haine ! Même à court, moyen ou long terme!

Peut-être il est, ici, une compréhension « Majeure » qui expliquerait – s’il y a une explication possible – aux guerres qui ont eu cours depuis les Temps immémoriaux ? …et qui expliquerait encore, de nos Jours, les guerres – comme du terrorisme –, soit, d’un Amour pour notre Prochain… comme nous châtions nos enfants par Amour pour eux… ?  Allons savoir?

Et encore, la « Jalousie » ! Ce fléau des Temps modernes. Ce mal-de-vivre…. pervers et insidieux qui cause plus de torts que l’on puisse y penser… et qui ronge de l’intérieur à petits feux – goutte-à-goutte – toutes personnes qui risquent de s’aventurer sur ce terrain, que dis-je, ce sable mouvant sans fin, sans fond… comme sans espoir de s’extirper d’une Souffrance grandissante, de plus en plus pénétrante… qui détruira tout sur son passage…

Tout le monde le sait que la Jalousie ne peut que détruire tout autour de soi et en finale la personne porteuse de ce trouble envahissant de l’Être… Curieusement, la Jalousie a pignon sur rue dans nos Sociétés nord-américaines comme occidentales… Voire elle est valorisée… prisée, recherchée…

Il serait inquiétant, selon cette dernière vision de la vie, pour un amoureux ou amoureuse, par exemple, de ne pas « éprouver » de la jalousie en amour… cela n’aurait que pour indice que notre amour pour l’autre ne serait que superficiel… sans profondeur, voire faux. Alors, qu’il n’en rien. C’est plutôt le contraire…

Il demeure que là encore, il y a derrière cette promulgation de la souffrance, faite par nos sociétés… Car il est dit en sous-entendu qu’un amour ne peut exister sans la souffrance… L’on doit souffrir, même « en amour » ! D’une manière ou d’une autre. Avant, pendant et après…

Une société qui vénère – voire profitant de la souffrance… à partir du tandem Amour/Haine, l’amplifiant plutôt qu’en cherchant à en briser les chaînes…

Toutefois, la Question demeure entière : Pouvons-nous – ou pourrions, un jour – Aimer d’un Amour qui serait Véritable exempt de toute haine ?

C’est la GRÂCE que je Nous Souhaite !

 

 

Bar_Bamboo

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE LIRE AUSSI:

 

Bonjour la Vie!

Adieu Souffrance!

Faites-le de toute façon!

Les gestes d’accompagnement « Être-avec-l’autre »

Être en Santé

EDTM L’Enfant Doué

Bâtir la Paix en soi et autour de soi

Alimentez le Bonheur

Le Sens à la Vie

Humanitude pour une vie plus satisfaisante

Les Chicanes de Couple

Les Contraventions Positives

Bar_Bamboo

Richard LaChance ©2013-2017. Tous droits réservés

Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ICI

RETOUR À LA PAGE D’ACCUEIL

Bar_Bamboo