Smiling Girl with Hands Covered in Paint --- Image by © Royalty-Free/Corbis

 

 

Btn-AvantImprimerDocumentmise_en_gardeAutre

LA PÉDAGOGIE NOIRE

Par Richard LaChance M.ps., Psychologue-Psychothérapeute,

Psychologue Sportif et Préparateur Mental©

Québec, Québec, Canada

 

 

Résumé de l’article

____________________

Madame Alice Miller a écrit de nombreux ouvrages en psychologie notamment sur l’enfance à partir d’un regard posé différemment. Elle a écrit ses ouvrages en réaction au mouvement psychanalytique dont elle a fait parti et où l’enfant est abordé d’un point de vue adulte et non pas du point de vue de l’enfant lui-même. On prêterait ainsi des « intentions » et des compréhensions au sujet des relations adulte-enfant qui seraient, selon l’ ex-psychanalyste, tout à fait erronées.

Raison pour laquelle madame Miller a voulu apporté une compréhension nouvelle au sujet de l’enfance de tous appuyée d’un support qui serait, lui, social. Ainsi, elle expose un point de vue, le sien, sur l’éducation et plus spécifiquement au sujet d’une Pédagogie qui serait noire voire subtile, non-dite et qui nuirait considérablement au développement de tous et chacun.

Richard LaChance en trace, ici, les grandes lignes en y apportant sa propre compréhension.

(Voir aussi ED l’Enfant Doué

 

Bar_Bamboo

 

La « Pédagogie Noire » est une appellation avancée, dans les années ’80, par madame Alice Miller à travers tous ses ouvrages et, principalement, son ouvrage intitulé : C’est pour ton bien. Un titre très évocateur, n’est-ce pas?

Ce terme – Pédagogie Noire – comprend huit (8) grands principes que nous exposons ci-après.

Mais d’abord, soulignons que madame Miller a été psychanalyste puis – fidèle à elle-même – s’est retirée du mouvement psychanalytique – n’étant pas en accord avec plusieurs des principes fondateurs de la psychanalyse – afin de se concentrer sur un sujet qui la préoccupait au plus haut point, soit la maltraitance – sous toutes ses formes – faite aux enfants. Et de ce fait, s’intéresser à tous les enfants que nous avons été. Or, s’intéresser à Notre Histoire – personnelle – à tous. Pris individuellement.

Disons aussi que pour madame Miller, cette Pédagogie Noire – transmise, essentiellement, par et à travers l’éducation traditionnelle et familiale – repose davantage sur des rapports de pouvoir – dont nous reproduisons quotidiennement et même que nous promulguons à travers les journaux papiers ou électroniques et les téléjournaux – que des rapports basés sur le Respect et l’Amour véritable.

Cette Pédagogie nuit à tous tant sur le plan personnel que collectivement. Or, il est d’autant plus important que nous y accordions une attention plus soutenue pour la co-création de la suite du Monde.

Voici donc ces huit (8) principes que nous commentons selon la compréhension que nous en avons :

 

1. Les adultes sont les maîtres de l’enfant encore dépendant

Je trouve dommage – en tant que psychologue et psychothérapeute et psychologue sportif de plus de trente cinq (35) ans d’expérience – que nous devions poursuivre une « stratégie sociale » qui ne fonctionne pas. Je trouve dommage que nous devions « perpétuer » une stratégie sociale qui a créé au fil du Temps des personnages comme Adolf Hitler – comme le démontre superbement bien madame Miller dans ses ouvrages – et d’autres dirigeants de pays – ni plus ni moins désaxés – pourtant dans des pays bien nantis – pour certains – et croire que nous sommes « inégaux ».

Et, de plus, croire et nous faire croire qu’il existerait « une réalité » qui serait sociale et une autre – de moindre importance – qui serait « humaine ». La première ayant préséance sur la seconde.

Car il n’y a qu’une seule Réalité avec un grand « R » : c’est la condition Humaine. Le fait d’Être Humain. Nous sommes des « Êtres » incarnés.

La Société en tant que telle n’existe pas. Elle est un Concept. Une utilité, bien entendu. Basée sur des Idéologies. Il y a l’idéologie communiste; socialiste; capitaliste, etc. Toute société est une conception – de la vie de l’Homme dans un groupe sur le comment nous devons nous comporter les uns avec les autres – en fonction du moment et du lieu où cette société est implantée. Chaque société a ses règles. Différemment d’une société à une autre. Or, il n’y a pas de règles uniques ni universelles. Il est acceptable de dormir avec un couteau, par exemple, sous son oreiller dans une société. Même que si l’homme de la maison n’agit pas de la sorte, à une époque données, il était considéré comme un homme inaccompli voire irresponsable. Dans une autre, il était et a toujours été est inacceptable – voire criminel – qu’un homme agisse de la sorte. Il sera même accusé d’une conduite soit criminelle ou être atteint d’une maladie mentale. La « maladie mentale » est ainsi dictée par la conception de la société. La manière de concevoir la dite-société. Tout cela relève de concepts. Ce n’est pas LA Réalité.

Or, sur le plan strictement Humain, il ne peut y avoir à la fois une conduite humaine et son contraire le tout comme étant un « fait ». Tout Être Humain a sa place dès qu’il vient au monde. Il n’y a pas des gens « plus » et des gens « moins ». Cela relève d’une idéologie. Du Ment-All des Hommes. De l’imaginaire des Hommes au fil des Temps. Du Virtuel. Pas du Réel.

Comprenons nous bien. Ce n’est pas parce que la société n’est pas réelle en soi qu’elle n’existe pas. Elle existe parce que nous la concevons. Nous l’explicitons. La légiférons.

De la même manière que nous construisons des gratte-ciels. Non pas par nécessité car nous pourrions tout aussi bien vivre dans des cabane en bois rond – même avec nos technologies. Nous décidons qu’il est plus utile un gratte-ciel qu’une caverne, par exemple. Mais l’un comme l’autre sa fonction est de nous abriter et de nous protéger contre les intempéries.

Bar_Bamboo

 

2. Les adultes tranchent le bien et le mal comme le feraient des dieux tout puissants

Comme si le bien et le mal « existait ». Un tigre mange une gazelle, c’est bien ou c’est mal? Les tigres ont toujours et de tous les temps manger des gazelles. Que nous en soyons d’accord ou pas! Pour plusieurs personnes c’est mal. Les tigres ne « devraient pas » manger les gazelles. Qui décident de cela : Vous? Moi? La société?

Personne ne peut en décider. Personne ne peut « décider » que les tigres « ne devraient pas » ou « ne devraient plus » manger les gazelles. Ce n’est pas avec une LOI que nous pouvons en décider de la conduite d’un animal. Le tigre a toujours agi ainsi, et il le fera peu importe que nous nous objections ou pas. Ou que nous nous indignions d’une telle conduite.

Le Bien et le Mal a été « décidé » par les Hommes. Cela n’est pas un « fait ». Ni « une Réalité ». Les Lois sont une création de l’Homme. Adam ne mangera pas de la pomme! Cela est une conception idéologique de l’Homme. Cela n’est ni bien ni mal. En soi. Cela n’a aucune Réalité.

Est Bien ce que je « décide ». Est mal ce que je « décide ». À ce moment-ci.

À une Époque, un pape trouvait tout à fait « acceptable » que des corps soient peints sur des murs et au plafond de la Cathédrale Sixtine à Rome, par un maître de son Temps : Michael-Ange. Et à une autre époque, un autre pape – Pie VI –   trouve que cela n’est pas acceptable. Immoral. Tous les sexes sont soient retranchés littéralement des statuts de marbre ou recouverts d’une feuille, ou sur les toiles recouverts d’un voile. Qui a raison? Bien? Ou mal? Qui a raison? Qui a tort?

Le Bien et le Mal n’existe pas. C’est une « invention » de l’Homme.

 

Bar_Bamboo

 

3. La colère des adultes est le produit de leurs propres conflits intérieurs (bien qu’ils n’en soient pas conscient et/ou ne veulent pas le reconnaître)

Tout le monde a une Histoire. Toute personne a un passé. Personne n’est née adulte.

Toute personne a grandi dans un milieu familial. Toutes personnes a grandi auprès de parents ou de substituts de parents. Aucun enfant naît dans un choux! Tout le monde « sait » cela! Non?

Personne n’a ni parent, ni famille. Même reconstituée ou substituée. Personne.

Soit que l’on soit « conscient » de son passé. De son Histoire. Ou pas. Or, que l’on soit en mesure de gérer son passé. Ou soit que son passé gère notre vie. À notre insu.

Dans tous les cas, combien de personnes « sont réellement » conscients de son Histoire? De ce qui ou de quoi s’est réellement passé durant son enfance?

La chose est pourtant difficile. Car reconnaître son Histoire s’est de mettre le doigt sur ce qui est la cause de ses difficultés aujourd’hui.

Nous ne sommes pas ici pour mettre sur le bûcher nos parents. Mais « notre Histoire ». Nos parents ont fait de leur mieux avec leur propre » Histoire. Cependant, si nous nous mettons « la tête dans le sable » nous perpétuons les erreurs du passé. De notre filiation.

Nous sommes les héritiers d’une longue filiation. Nous sommes à un « Bout » de l’Histoire de notre filiation Humaine. Nous sommes des Héritiers. Nous avons hérités de la méconnaissance de nos parents, de nos grands-parents, de nos arrières grands parents, etc. Nier cela est une grave erreur humaine. D’autant pour notre progéniture et de la suite de l’Humanité.

 

Bar_Bamboo

 

4. Les adultes rendent les enfants responsables de cette colère

La colère des adultes est reportée sur les enfants, cause de leur « mal-être ». C’est « à cause des enfants » que les parents vivent de la colère. C’est « à cause des enfants » que les adultes vivent de la frustration et de la colère. Pas à cause de la propre histoire des adultes. Pas à cause de ce qu’ils ont vécus en tant enfant. Reconnaître cela serait de « dénigrer leurs propres parents ».

En matière familiale, l’« Omerta » existe bel et bien. Pas seulement en Sicile. Les Siciliens n’ont rien inventé.

L’« Omerta » est une Loi Universelle de filiation. On ne doit pas « dénoncer » la conduite de nos parents à notre égard. L’« on doit » observer la conduite de l’adulte envers nous, et une fois devenu adulte soi-même, l’on pourra reprendre la conduite que nos parents ont eus envers nous. Or, personne, n’a « intérêt » à s’enlever « un pouvoir sur la vie des autres » durement acquis étant enfant.

Bar_Bamboo

5. Les parents ont besoin d’être protégés

Voici une belle « fausse compréhension » ou une « fausse croyance » que nous perpétuons de génération en génération. Je le dis en ironie, bien sûr! Ce n’est pas du sarcasme. C’est une triste constatation.

L’ignorance de l’Humanité est ici à son comble. Qui est venu avant quoi : La poule ou l’œuf? Qui a crée qui?   Ou quoi? Quelqu’Un a dû créer l’Homme, non? L’Homme n’a pu se créer lui-même? Il doit y avoir un Supérieur et un Inférieur? Un Créateur et un Créé? Il ne peut être autrement?

Or, s’il y a quelqu’Un de Supérieur et quelqu’un d’inférieur, l’Homme est nécessairement Inférieur. Il est le Créé. Bien qu’on ne sache pas « réellement » qui est le Créateur. On le présuppose. Cet Homme à la barbe blanche.

Il y a le Créateur et le Créé. Il y a en Haut et en Bas. Le Fort et le faible. Le Tout Puissant et l’impuissant. La Vie et la mort. Il y a la Sacré et le profane. L’Intouchable et l’impur.

Tout le monde doive s’agenouiller devant le Tout-Puissant. Personne ne doit parler en mal contre le Très Haut. Et son représentant sur Terre : les parents – ou les dirigeants. La suite logique.

Personne ne doit remette en question l’autorité Les « élus ». Les élus ont raisons. Les non-élus – or, les gens du peuple – ont torts. Par extension, la société a raison. Son peuple a tort. Et ce, avant même de faire quoique ce soit.

Pour preuve, donner du pouvoir à quelqu’un, il en abusera. Tôt ou tard. Qui n’a pas eu une contravention injustifiée? Qui n’a pas eu une réprimande infondée par son supérieure? Qui n’a pas eu une injustice par un fonctionnaire? Qui?

Peu importe comment se comporte « l’élu », on le protège et protégera. Le plus terrible exemple de l’Histoire Humaine – et non le moindre – est sans contesté : Adolf Hilter. Comme le souligne madame Miller, justement.

 

Bar_Bamboo

 

6. Les sentiments vifs qu’éprouve l’enfant pour son maître constituent un danger

L’Amour pur est dangereux. Du moins suspect.

L’adulte – ou le dirigeant – doit être capable d’amour et de châtiment.

Au vu et au su des adultes, l’Amour Inconditionnel n’existe pas. Ou ne doit pas exister.

Car, trop d’Amour peut-être dangereux. Selon les concepts des fondateurs de nos sociétés.

Pour diriger – comme pour élever sa progéniture -, l’Amour – seul – ne peut y parvenir. La punition est non seulement nécessaire mais indispensable. L’on doit punir.

Et la ou les punitions sont décidées par les gens au pouvoir. Les dirigeants. Ou les parents. Plus souvent qu’autrement, selon le temps de son époque.

Hier, l’homosexualité était une tare de l’Humanité et paisible du bûcher. Aujourd’hui, un fait, une réalité. Un Droit à l’existence.

L’Amour n’est pas au cœur des décisions. Il serait « trop dangereux » d’agir de la sorte!! Selon la pensée même actuelle.

Et impensable de fonder une société sur le seul Amour.

Oui, à l’Amour, et oui à la punition. De peur de.

Peur que l’Amour seul mène la société à sa perte. Même s’il y a eu des maîtres qui nous ont dit – et ont payé de leur vie : Aimez-vous les uns les autres. Nous sommes tous frères. Tous égaux.

Cela demeure – toujours – « inconcevable »! Impensable! Or, infaisable!

L’Amour seul ne peut mener la société à Bien! Pensons-nous encore!

Aimer : oui. Et « aimer en punissant », c’est mieux. Pense encore les dirigeants. Comme les parents. Or, Aimer seulement peut-être Dangereux! Selon cette manière de concevoir l’Existence.

Albert Einstein disait que le froid n’existe pas. Tout comme l’obscurité. Ni l’un ni l’autre n’existe en soi. Dans le premier cas, c’est l’absence de chaleur. Dans le second, c’est l’absence de lumière.

Nous pouvons très bien paraphrasé le célèbre physicien en disant que le mal n’existe pas, seulement l’absence d’Amour!

 

Bar_Bamboo

 

7. Il faut le plus tôt ôter à l’enfant sa volonté

C’est là la plus triste constatation Humaine. La plus triste réalité Humaine. La plus fallacieuse compréhension humaine. D’ailleurs. Que l’on perpétue malgré soi… envers et contre tous.

L’Erreur Humaine. Avec un grand « E ».

Dès la naissance, les parents « enlèvent » toute « objection » de l’enfant à la direction du parent. Tu dois Obéissance à tes parents. Ceux qui t’ont donner la vie. Comme si les parents avaient « réellement » ce pouvoir?

Le commandement religieux : Honore ton père et ta mère! est le témoignage le plus tristement élogieux qui soit à ce propos. Peu importe comment agit ton père ou ta mère – avec douceur ou avec violence – à ton égard étant enfant, tu te dois de le vénérer. Or, ne jamais le dénoncer. Ni t’y opposer.

Car, il est « sous-entendu » qu’une fois que tu seras adulte, tu seras à ton tour doter des pouvoirs conférés aux adultes. Et aux dirigeants.

Obéit, cela te sera remis – récompensé… plus tard. Tu pourras toi aussi « user » des pouvoirs des adultes et des dirigeants. Tous ses pouvoirs. Ce qui était acceptable, avant, tu pourras. À ton jour venu, en décider que cela n’est plus acceptable. Comme bon te semble!

La carotte – est là – au bout du bâton.

La promesse.

L’Omerta.

Tous les moyens sont, ici, bons pour enlever – le plus tôt possible – « une volonté » – même de faire mieux que les précédents. Tout se joue non pas pour l’Évolution de l’Humanité mais contre.

 

Bar_Bamboo

 

8. Tout cela doit se faire très tôt de manière à ce que l’enfant ne s’aperçoive de rien et ne puisse trahir l’adulte

La boucle est bouclée. La poule ou l’œuf? Il ne peut en être autrement.

Lorsque nous venons au monde : La Vie est ainsi! Nous dit-on.

La Table est alors mise.

On nous dit : c’est ainsi! Les « faits le confirmant ». Il y a des pays. Des Capitales. Des frontières. Nous devons les apprendre « par cœur » pour l’examen très tôt à l’École. Sinon, on coulera notre année. Notre vie.

L’on doit apprendre – coûte que coûte – que la vie est ainsi faite : il y a des frontières et des barrières entre les êtres humains. Et encore, des hiérarchies.

Jamais, que l’on nous laissera « LIBRE » de comprendre que « cela » n’existe pas. Que cela est une création de l’Homme à travers l’Histoire. À travers son évolution. Qu’il n’y a pas – dans les faits, humainement parlant – de frontières… en soi. Qu’il n’y a pas de pays en soi. Ni de Capitale. Tout cela est un « construit » de l’imaginaire de l’Homme dans le Temps et l’Histoire de l’Humanité basé sur des jeux de pouvoir. Tout aussi imaginaire. Des jeux de pouvoir que des adultes ont – bien voulu – laissé entre les mains de dirigeants et de chefs de clans comme de groupes.

Que des soient-disant personnes se percevant inférieurs ont laissé entre les mains de personnes soient-disant supérieurs. Puisque cela n’existe pas en soi. Il n’y a ni supérieur ni inférieur.

Nous pourrions refaire le monde sans guerre. Sans sang. Sans détruire la vie autour de soi. Seulement en en décidant autrement.

Nous pourrions abolir les frontières entre nous. Toutes les frontières. Comme les murs de la honte. Puisque nous sommes tous semblables. Or, Égaux.

Que nous soyons : blancs, jaunes, noirs, rouges, tout cela n’est qu’apparence. Pas d’inférieur ni de supérieur. Il n’y en a jamais eu. Et il n’y en aura jamais. Pas de meilleur ni de pire. Il n’y a pas de tout-puissant ni d’esclave. À moins que « Nous » en décidions autrement.

Et encore, Tout cela relève de la FOLIE Humaine. S’il en est une. De Son Ignorance. La « Conspiration » de l’Ignorance des Hommes au fil du Temps. Il n’y a aucune autre Conspiration. Seulement celle de l’Ignorance.

Toute personne qui naît sur Terre a une place, SA Place. Et elle a toujours été là. D’ailleurs. Ni plus ni moins. Toute personne sur Terre est un morceau du Grand Puzzle. SA contribution à l’Humanité.

Personne ne doit être « exclus » de cette Grande Aventure Humaine. Personne.

Qui que Nous Soyons « pouvons mettre l’Épaule à la Roue » de la Vie. De l’Évolution de l’Humanité. Sans pénalité. Sans exclusion.

Car il n’y a qu’Une Seule Vie. Et Elle est la même pour Tous.

 

Bar_Bamboo

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE LIRE AUSSI:

Adieu souffrance!

Bonjour la Vie!

Faites-le de toute façon!

Les gestes d’accompagnement « Être-avec-l’autre »

Être en Santé

Bâtir la Paix en soi et autour de soi

Alimentez le Bonheur

Le Haïku ou l’Art de dire en trois ligne

 

 

Bar_Bamboo

 

Richard LaChance ©20132017. Tous droits réservés

Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ICI

 

Bar_Bamboo