436px-Tiger_Woods_with_a_fan_2014_cr

 

 

 

Btn-AvantImprimerDocument mise_en_gardeAutre

À PROPOS DE TIGER WOODS

ET LES AUTRES… 

Par Richard LaChance M.ps., Psychologue-Psychothérapeute,

Psychologue Sportif Préparateur Mental©

Québec, Québec, Canada

Résumé de l’article

____________________

Dans la nuit de dimanche à lundi le 28 mai dernier, l’Illustre, le Grand Tiger Woods – né Eldrick – fait les manchettes. Cette fois-ci pour des raisons autres que ses exploits sportifs. Il est arrêté pour présumément alcool au volant.

 

Richard LaChance, psychologue sportif et préparateur mental, aborde la situation délicate, ici, en y apportant sa propre compréhension et son propre point de vue non seulement sur l’Athlète de Haut Niveau qu’est Tiger Woods mais aussi sur l’ensemble de ces Super Héros du monde du sport.

 Bar_Bamboo

 

D’entrée de jeu, éliminons toutes discussions possibles sur l’aspect légal de la situation qui prévaut pour Tiger Woods suite à son arrestation pour présumément ivresse au volant. La justice doit suivre son cours.

À ce stade-ci, une première question peut nous venir à l’esprit : « Est-ce que tous les athlètes – d’autant plus les Stars parmi les athlètes de Haut Niveau – doivent Donner l’Exemple en tout temps?

Je ne le sais pas si c’est ainsi que doit se poser une telle question bien que légitime…  à mon sens, il y a ici deux poids deux mesures…. Je m’explique…

D’un côté, nous demandons – voire nous exigeons de ces athlètes –  qu’ils soient et demeurent des êtres hors de l’ordinaire afin de nous épater et égayer nos vies. De l’autre nous souhaitons les traiter comme monsieur et madame tout le monde indistinctement…

Tiger Woods, comme d’autres Grands du monde du sport, représente moins de 1% parmi les athlètes de Haut Niveau et ce, toutes disciplines confondues… Tiger Woods est probablement le plus Grand – toujours actif – de son sport… Peut-être que Jack Nicklaus l’a devancé à certains égards seulement… et même là encore, nous parlons de deux athlètes parmi des milliers de golfeurs professionnels… ce qui représente largement moins de 1 %, et ce, seulement au niveau du golf…

Par ailleurs, on doit faire la part des choses entre « idolâtrer » ces athlètes – les voir comme des dieux – et d’autre part, être admiratif de leur talent… et apprécier leurs prestations qu’ils nous offrent au prix courageux de beaucoup d’efforts et de sacrifices…

Nous devons les garder là où ils sont d’abord des êtres – parfaitement – humains qui ont eu la persévérance et la ténacité de se dépasser dans leur discipline sportive respective…. Ce qui ne font pas d’eux des êtres « hors de l’ordinaire » sur tous les plans de leur vie

Le contraire, c’est de les idolâtrer, ne pas tenir compte de leur vraie nature humaine… Ils ne sont pas des dieux comme nous voudrions bien qu’ils le soient…

Cet événement qui vient d’arriver à Tiger Woods comme ceux des années précédentes, notamment en 2009 et les suivantes, non rien à voir avec sa qualité de joueur exceptionnel qu’il a été et qu’il est encore de nos jours…

Et encore, toute la pression médiatique qu’il a dû subir pendant toutes ces années ainsi que les difficultés qu’il a dû rencontrer par la suite dans sa vie personnelle le rendent que plus humain.

Et qu’il se retrouve avec une « blessure au dos » après avoir subi autant de pression venant de tout bord, tout côté, il n’en est que plus normal… mais non, nous lui demandons d’être là encore « un dieu », un être pas comme tout le monde… capable de faire avec vents et marées… même en dehors de leur discipline sportive…

Au mieux, si vous insistez, il peut-être un dieu dans son sport… mais pas sur tous les plans et encore moins, avec toutes ces pressions qui se ruent sur eux…

Et encore, si « sa Blessure au dos » parlait – blessure qui l’a contraint à ne pas jouer en 2015 -, elle lui dirait peut-être qu’il s’en est mis beaucoup sur le dos!

Ou encore, en revenant ainsi à la compétition depuis ses déboires fin 2013 et ce re-retour en 2016-2017, c’est ou c’était beaucoup s’en mettre sur les épaules!

Et lorsque vous êtes parmi le 1% du monde sportif – et d’autant plus parmi la population en générale – vous ne pensez pas comme tout le monde car si vous penseriez comme tout le monde vous seriez dans le milieu du peloton or, dans la moyenne… ce qui n’est pas le cas.

Vous ne faites pas parti du peloton ni même de la majorité de vos collègues ni de vos confrères… à toute fin pratique vous êtes « Unique » parmi les Meilleurs!

On vous demande – de plus – de ne pas être comme tout le monde. On vous demande d’être des dieux ou des Super Héros. Non seulement dans votre discipline sportive mais aussi dans votre vie personnelle…

En fait, on vous demande d’être ce quelqu’un qui au fond de nous tous que nous aimerions êtrece Héros en Soi qui sommeille – mais que nous n’avons pas eu ni le temps ni les moyens ni les conditions et, ni le courage de mettre tous ces efforts pour se dépasser ainsi…

Lorsque votre corps vous parle de la sorte avec des blessures qui ne finissent plus de guérir, des blessures devenues chroniques, et que vous devez performer comme si vous aviez 20 ans et qui plus est, avec un corps en pleine santé, c’est de se demander plus que ce qu’un être Humain peut se demander…

On a qu’à penser à un Muhamed Ali qui à 40 ans a vu sa vie basculer… pour ne pas dire que ça été la fin de sa carrière sportive mais aussi le début de la fin de sa qualité de vie avec l’arrivée du Parkinson… probablement suite à trop de coups reçus à la tête…

Et nous demandons à ce que ces Super Héros demeurent des Super Héros… des Êtres invincibles, non-humains… et qu’ils se comportent sans faille, sans faiblesse… toujours!

—————-

Des records :

Il remporte son premier tournoi du grand chelem, le Masters en 1997;

Il est le plus jeune vainqueur de l’histoire à 21 ans;

Il est le plus jeune joueur à remporter les 4 levées du grand chelem à l’âge de 24 ans;

Il reçoit presque 6 années de suite le Jack Nicklaus award pour le meilleur joueur de l’année;

Il remporte 14 tournois du Grand Chelem;

Il est le plus jeune numéro un mondial;

Il décroche 73 tournois sur le circuit PGA tour, et;

21 tournois dans le monde entier;

Il est le premier sportif à dépasser le milliard de dollars de gains…

Pour ne nommer que ceux-là.

——————

 

J’ai beaucoup d’admiration pour cet athlète « agile comme un Papillon et vite comme l’abeille » que fût Muhamed Ali, l’un des plus Grands Boxeurs de tous les temps chez les poids lourds.

J’ai beaucoup d’admiration pour les Michael Jordan de ce monde, pour les Usain Bolt, les Nadia Comaneci – qui a su, disons-le, se retirer sagement en 1984 de la compétition huit ans après avoir reçu 7 fois la note parfaite de 10/10, ce qui ne sait jamais vu par la suite, aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976 -, les Wayne Gretsky, les Michael Schumacher, les Babe Ruth et bien sûr, les Tiger Woods…. Qui sont les Grands parmi les plus Grands de leur discipline sportive…

Tous n’ont toutefois pas eu la main heureuse… pendant et après leur pratique sportive…

Une autre question demeure : Devraient-ils prendre leur retraite plus tôt que de toujours vouloir revenir à la compétition « coûte que coûte »?

C’est une excellente question!

Pourrait-on demander à Georges St-Pierre qu’est-ce qui le motive à revenir à la compétition après ces années d’absence dans l’octogone?

Nous pourrions aussi demander à Ronda Rousey ex-championne dans les arts martiaux mixtes, pourquoi a-t-elle voulu revenir à la compétition après sa cinglante défaite en 2015, aux mains de Holly Holm pour essuyer que des défaites par la suite après avoir été championne incontestée de 2012 à 2015 à la UFC?

Ils vous diront toutes et tous qu’ils reviennent à la compétition d’ABORD POUR EUX-MÊMES. Car ce sont des gens qui « vont au bout d’eux-mêmes » – il est vrai! – ce qui les caractérisent parmi tous. Ne voulant laisser aucun regret derrière eux. Le fameux : J’aurais dont dû… pour eux cette expression n’existe pas!

Et aussi, sous l’effet de la Bigorexie

La Bigorexie étant l’addiction à une activité sportive. C’est ce qui rend malade le coureur amateur comme celui de Haut niveau la journée où il ne peut pas courir pour des raisons diverses… un mal-être les prenant au même titre que celui qui se drogue en manque de sa substance… la Bigorexie est une addiction soit à une activité sportive ou à un sport de quelque niveau qu’il soit…

L’athlète ne peut vivre sans sa pratique sportive… il se retrouve en manque….

Est-ce que ces Ronda Rousey, ces Georges St-Pierre, ces Tiger Woods ne se retrouvent-ils pas sous l’effet de la Bigorexie lors de leur prise de décision pour un retour à la compétition?

Seuls ces athlètes peuvent ou pourraient nous le dire.

Je vais prêcher, ici, pour ma paroisse, car il demeure de plus en plus impératif que les jeunes athlètes voulant atteindre de Haut Niveau soient bien encadrés à tous les niveaux et d’autant sur le plan physique que psychologique… justement pour les aider à faire la part des choses d’une manière éclairée sur les différents enjeux majeurs qui incombent en pareilles situations décisionnelles.

Et encore, pour bien mesurer les vrais enjeux tant sur leur vie personnelle, familiale que sportive et sur leur santé… à court, moyen et long terme.

Savoir se retirer au Bon moment n’est peut-être pas aisé à faire avec cette possible addiction à la pratique sportive dont nous venons de parler car il y a une autre addiction – pour tous ces Super Héros – celle-là à la Gloire et à la Victoire d’autant plus après y avoir goûté sur plusieurs années.

Peut-on se délivrer non pas d’une mais de deux drogues – elles aussi de Haut Niveau?

Certains y parviennent. D’autres, pas.

 

Bar_Bamboo

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE LIRE AUSSI:

 

Bonjour la Vie!

Adieu Souffrance!

Faites-le de toute façon!

Être en Santé

EDTM L’Enfant Doué

La Violence Conjugale & le Football

La Jalousie

La Jalousie 2

La Compétition Sportive

La Superstition dans le Monde du Sport

Courage et Détermination

L’Équilibre dans la Voie du Milieu

Les Contraventions Positives

Les Interventions Psy à Distance

Manipulation, Besoins et Relations Humaines

La Psychologie Sportive: les Articles

Vérité / Mensonge

La Relation Nake-Uke

La Souffrance est Optionnelle 1ere partie

Pratiquer les Arts Martiaux

Les 3 Forces Négatives

Gnothi Seauton

La 2e Force Négative

Relever l’Acte ou la Conduite de manière constructive

Bar_Bamboo

Richard LaChance ©2013-2017. Tous droits réservés

Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ICI

RETOUR À LA PAGE D’ACCUEIL

Bar_Bamboo